En quoi consiste une bonne alimentation pour les enfants?

08/21/2019

En tant que parents, nous pensons tout savoir sur ce qui est bon pour nos enfants. Toutefois, nos connaissances sont souvent d’ordre général. Nous savons qu’ils ont besoin de manger beaucoup de fruits et de légumes et qu’ils devraient éviter les quantités excessives de matières grasses nuisibles à la santé, de sel et de sucre. Cependant, en savons-nous assez sur certains points particuliers? De combien de calories un enfant a-t-il besoin par jour? Comment savoir quels sont les nutriments qu’un enfant ne consomme probablement pas en quantité suffisante? Comment savoir si un enfant présente un problème de développement?

Connaître les groupes alimentaires

Les Canadiens d’un certain âge se souviennent sûrement de l’ancienne version du Guide alimentaire canadien qui recommandait que les enfants choisissent des aliments parmi chacun des quatre groupes alimentaires de base suivants : viandes et substituts, produits céréaliers, produits laitiers, fruits et légumes. Tout cela a cependant changé. Le Guide alimentaire canadien de 2019 présente dorénavant trois groupes d’aliments. Les produits laitiers ne constituent plus à eux seuls un groupe alimentaire, et la viande fait partie d’un groupe appelé « aliments protéinés ». Il n’est pas surprenant que certains parents se posent des questions. L’un des éléments positifs du nouveau guide alimentaire est qu’il nous aide à déterminer de quelle façon l’apport calorique devrait idéalement être réparti dans l’assiette d’un enfant. Les fruits et les légumes devraient constituer la moitié de tous les aliments qu’un enfant mange chaque jour. Le reste devrait comprendre des produits à grains entiers ainsi que des aliments protéinés, dont la viande. Cependant, le Guide alimentaire recommande d’incorporer plus de protéines d’origine végétale, de noix et de légumineuses parce que celles-ci sont faibles en gras.

Lisez la rubrique de notre pharmacien, Adil Ladha, sur l’alimentation saine des enfants à l’école.

Comme l’obésité infantile constitue un grave problème, il est surprenant que le guide ne parle pas plus de ce que pourrait être un apport calorique quotidien approprié. Évidemment, la quantité optimale de calories variera en fonction de la taille de l’enfant et de la quantité d’activités physiques qu’il pratique. Toutefois, on peut indiquer à titre d’exemple que les enfants de 6 à 12 ans devraient consommer entre 1 600 et 2 200 calories par jour. De nombreux enfants en consomment beaucoup plus que cela. Cependant, le problème n’est pas uniquement lié au nombre de calories consommées. Il est aussi lié à leur source. Plus de la moitié des calories que les adultes et les enfants consomment au Canada proviennent de glucides, comme le pain, les pâtes, les croustilles et le sucre. La plupart des enfants ne mangent pas suffisamment de fruits et de légumes, et c’est toujours le cas, malgré les efforts importants déployés pour les sensibiliser à l’importance de la nutrition.

Lecture connexe : La rentrée : conseils pour la santé et à la sécurité de vos enfants

Même si le nombre de calories que votre enfant absorbe se situe dans la moyenne, s’il consomme trop de mauvaises calories (aliments à forte teneur en sel, en sucre ou en gras trans) et pas assez d’autres types de calories, il court un risque de souffrir plus tard de graves problèmes de santé, comme le diabète, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle ou une maladie cardiovasculaire. Il se peut aussi qu’il ne consomme pas suffisamment de certains nutriments essentiels.

Lecture connexe : Tension artérielle et santé cardiaque : une question de risque

Le régime alimentaire nord-américain présente des carences de certaines vitamines et de certains minéraux.

  • Fer – Un quart de la population mondiale ne consomme pas suffisamment de fer. Dans certains cas extrêmes, le manque de fer peut entraîner une anémie caractérisée par une fatigue chronique, de la faiblesse et une atteinte des fonctions cérébrales et de la fonction immunitaire. La viande rouge, les haricots et les légumes-feuilles, comme le brocoli, les épinards et le chou vert, sont tous des sources alimentaires de fer. Par ailleurs, la prise de suppléments de fer peut présenter un danger. Ces suppléments ne devraient être pris que sur avis d’un médecin.

    Lecture connexe : Les suppléments que vous prenez aident-ils à vous garder en santé ou nuisent-ils à votre santé? Pour le savoir, vous n’avez qu’à le demander à votre pharmacien

  • Calcium – La plupart des gens ne consomment pas suffisamment de calcium. Les enfants qui ne consomment pas assez de calcium risquent de souffrir plus tard d’ostéoporose, et leurs os seront généralement plus faibles. Afin que vos enfants absorbent plus de calcium, ajoutez à leurs repas du poisson, des produits laitiers ainsi que les mêmes merveilleux légumes-feuilles dont nous avons parlé précédemment et qui constituent une riche source de fer. Il n’est pas recommandé de donner des suppléments de calcium aux enfants sans avoir d’abord consulté un médecin.

  • Magnésium – Il s’agit d’un autre élément souvent déficitaire dans l’alimentation des Nord-Américains. Une carence en magnésium peut entraîner une arythmie cardiaque, des crampes, le syndrome des jambes sans repos et une augmentation de l’incidence de la douleur dans les tissus mous, par exemple la fibromyalgie et les maux de tête. Si le déficit en magnésium se prolonge, il peut augmenter le risque de diabète de type 2, d’ostéoporose et de maladies cardiovasculaires. On trouve du magnésium dans les grains entiers, les noix, le chocolat noir et, bien sûr – vous l’aurez deviné – dans les légumes-feuilles.

  • Il semble que votre grand-mère ne se trompait pas lorsqu’elle vous disait de manger vos légumes verts. En effet, ceux-ci contiennent un grand nombre de nutriments dont nous manquons généralement. De plus, vous pouvez en manger autant que le cœur vous en dit, car ils contiennent très peu de calories. Cela ne veut pas dire que les autres aliments ne sont pas importants. Cependant, nous en consommons déjà généralement suffisamment. Alors, suivez les conseils de votre grand-mère...

Mangez des légumes verts!

  • Il semble que votre grand-mère ne se trompait pas lorsqu’elle vous disait de manger vos légumes verts. En effet, ceux-ci contiennent un grand nombre de nutriments dont nous manquons généralement. De plus, vous pouvez en manger autant que le cœur vous en dit, car ils contiennent très peu de calories. Cela ne veut pas dire que les autres aliments ne sont pas importants. Cependant, nous en consommons déjà généralement suffisamment. Alors, suivez les conseils de votre grand-mère...

Votre pharmacien peut vous aider

Il n’est pas toujours facile pour un parent de déterminer si son enfant se développe normalement. Si vous avez des inquiétudes au sujet du poids de votre enfant ou si vous pensez qu’il ne s’alimente pas correctement, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien. Ils pourront vous rassurer ou peut-être confirmer qu’il y a un problème en s’appuyant sur les graphiques de croissance de votre enfant au fil des ans. Si le poids de votre enfant ne correspond pas au poids santé ou à d’autres indicateurs de développement importants, votre professionnel de la santé peut vous aider à prendre les mesures appropriées pour remédier à la situation.

Lecture connexe : Allaitement ou préparation pour nourrissons? Un choix personnel

SHARE THIS POST