Éviter les mauvais choix pour obtenir de meilleurs résultats sur le plan de la santé

12/08/2015

Les régimes privés d’assurance médicaments traversent une crise sur le plan des coûts. De nouveaux traitements très coûteux sont arrivés sur le marché canadien, par exemple un médicament indiqué pour traiter l’hépatite C est offert au prix astronomique de 71 000 $. En outre, les grands utilisateurs, c’est-à-dire les personnes dont les dépenses en médicaments d’ordonnance se situaient entre 6 900 $ et 755 000 $ en 2014 représentent une part grandissante du fardeau des régimes. En effet, 1 % de tous les demandeurs ont engagé à eux seuls 28 % des dépenses totales en médicaments au cours de cette année-là.

Beaucoup d’entreprises prennent des mesures pour limiter les dépenses en médicaments d’ordonnance afin que leurs régimes d’assurance médicaments demeurent viables. Ces entreprises transfèrent tout simplement les coûts aux employés, ce qui nuit à leur capacité d’attirer et de fidéliser les meilleurs employés. Cette façon de faire donne de mauvais résultats sur le plan de la santé, car des coûts élevés contribuent à la non-observance des traitements par les patients, ce qui peut entraîner une détérioration de la santé, une baisse de la productivité, voire l’invalidité.

Lorsque les patients sont bien informés, ils sont en mesure de prendre des décisions éclairées qui jouent un rôle essentiel sur le plan de la viabilité des régimes d’assurance médicaments.

Les recherches d’Express Scripts Canada révèlent que des milliards de dollars sont gaspillés chaque année au Canada en médicaments d’ordonnance. En fait, des 3 $ dépensés en médicaments, 1 $ n’améliore aucunement les résultats sur le plan de la santé des patients. Ce gaspillage est facile à comprendre. Par exemple, les patients utilisent des médicaments de marque alors qu’un générique tout aussi efficace est offert et paient des honoraires beaucoup plus élevés que nécessaire.

Des choix plus efficients pourraient entraîner de meilleurs résultats sur le plan de la santé et permettre d’économiser des milliards de dollars. De fait, les patients souhaitent obtenir les mêmes résultats que leur employeur : une meilleure santé à un coût abordable. Aussi, ont-ils besoin d’aide pour prendre les bonnes décisions.

La gestion active des régimes constitue une solution. Cette approche repose sur la science du comportement, qui est conçue pour offrir le soutien approprié au bon moment. Par exemple, si un médecin prescrit un médicament de marque coûteux et qu’une option à moindre coût existe, un des pharmaciens d’Express Scripts Canada communiquera avec ce médecin pour en discuter. Ce type de soutien proactif permet au patient et à l’employeur de réaliser d’importantes économies, d’améliorer l’observance du traitement ainsi que la viabilité du régime d’assurance médicaments.

Le soutien qu’offrent les pharmaciens d’Express Scripts Canada peut également contribuer à réduire la non-observance attribuable à d’autres raisons, par exemple l’oubli de renouveler une ordonnance au moment approprié. Par ailleurs, des recherches qu’Express Scripts Canada a menées en 2014 ont révélé que le fait de se procurer ses médicaments dans plus d’une pharmacie peut avoir des répercussions sur le degré d’observance du patient à son traitement. En effet, 54 % des patients qui se sont procuré leurs médicaments dans une ou deux pharmacies observaient leur traitement. Par contre, lorsque les patients se procurent leurs médicaments dans cinq pharmacies différentes ou plus au cours d’une même année, seulement 37 % d’entre eux observent leur traitement.

Les pharmacies qui offrent des services complets de consultation, de gestion des effets secondaires, de coordination des soins et dans lesquelles travaillent des pharmaciens spécialisés peuvent aider les patients à gérer de nombreuses maladies complexes, ce qui se traduit par de meilleurs résultats sur le plan de la santé.

Grâce à des services pharmaceutiques stratégiques, les patients peuvent contribuer à réduire le gaspillage de milliards de dollars dans le cadre des régimes privés d’assurance médicaments au Canada. Il leur est également possible d’améliorer les résultats sur le plan de leur santé et d’assurer la viabilité du régime qu’offre leur employeur.

SHARE THIS POST